© 2012 BRUNO VIÑAS MEYER

D’où je viens…

 

Une danseuse de l’opéra de Lyon a eu le béguin pour un jeune étudiant en droit colombien à Naples, Italie, et me voilà deux années plus tard sur ce monde. 

 

Lyonnais de naissance, de mère française et de père franco-colombien, mes premières neuf années se passent en France, mais suite à une décision paternelle, je grandis en Colombie (Amérique du Sud), un très beau pays, mais martyrisé à outrance…

 

 

Anecdote sur mon déclic de la photo…

 

J’avoue avoir découvert la photographie assez tardivement et ce, au cours de ma dernière année d’Archi en Colombie.

 

A la bibliothèque de la fac, pour un rendu d’histoire des villes colombiennes, je découvris dans un livre des photos magnifiques sur la vieille ville de « Santafé de Bogotá » et là : le déclic... Ces images étaient belles mais l’impression du livre était de mauvaise qualité, ce qui ne permettait pas de les « rendre » à leur juste valeur.

 

Grâce à l’emprunt d’un reflex, je pus faire plusieurs clichés pour réaliser des reproductions des photos de cet ouvrage… En recadrant et trouvant la bonne exposition pour un contraste adéquat, je réussis à faire un « miracle » : on aurait pu croire que j’avais pris ces photos sur place à Bogotá. Alors, je me suis dis : « c’est magique ». Depuis, la magie fut…

 

A partir de l’année 1985, je me suis intéressé à cet art de dessiner avec la lumière. J’ai réalisé un peu de photo parallèlement à mes activités professionnelles, comme « hobby », j’ai suivi des cours et j’ai participé à plusieurs expositions, puis remporté quelques prix…

 

Mais après avoir survécu à une rude épreuve qui faillit me faire passer de l’autre coté du miroir, j’ai inversé les rôles à partir de l’an 2009…

Je me dois de laisser une trace sur mon chemin…

 

Et quelle meilleure façon que celle de raconter des histoires avec des images qui nous transportent dans un monde féerique et intemporel, de rêve permanent…

 

 

Mon style de photo…

 

Mon style de photographie est plutôt romantique, nostalgique même parfois fantasmagorique… Avec celui-ci, je transmets mes sentiments, un état d’âme en sorte…

 

J’aime le mélange des techniques, de « mettre la main à la pâte » en retouchant à la main mes photos, soit avec des pastels, soit avec des aquarelles ou alors avec des peintures à l’huile ou autres, pour les convertir en une œuvre d’art unique.

 

Quand je regarde une photographie, celle-ci doit me raconter une histoire…

 

A chaque photo, j’essaye de raconter cette histoire avec mon autre « regard » et avec cette vision, de faire découvrir aux autres ce qu’ils ne peuvent pas voir ou sentir.  

 

 

Mon parcours…

 

Si vous désirez savoir un peu sur mon parcours vous pouvez télécharger ce PDF  .

LE DECLIC